Les étapes pour devenir frère franciscain

Écrit par : claire

23 Jan, 2022

Le postulat

Ce mot désigne l’entrée « officielle » dans un couvent. Le jeune vit avec une fraternité avec des frères et d’autres postulants. Il commence à vivre de plus près avec les frères pour apprendre la vie franciscaine. Il s’agit d’une période de deux ans, un temps propice pour goûter la présence de Dieu et des frères. Le style de vie franciscain est marqué par :postulat

  • la prière commune et personnelle,
  • la vie fraternelle,
  • le service à Dieu et aux autres,
  • des expériences de dons de soi,
  • une vie simple.

Pendant le postulat, un frère formateur accompagne les candidats pour discerner ce qui est bon et bien pour le postulant et pour la communauté. Le temps du postulat oriente vers le « faire la volonté du Père » (cf. Jn 4, 34).

Le noviciat

Il s’agit d’une année spéciale où le jeune devient frère et reçoit l’habit franciscain. Il approfondit dans la prière et la vie relationnelle sa vocation. Les novices sont accompagnés par un maître dont la mission est d’éclairer leur chemin par des rencontres régulières où l’on vérifie les progrès et les régressions. Pendant cette année, le novice découvre et étudie la vie et le charisme de Saint François, la Règle de vie des frères, les Constitutions de l’Ordre, les documents de l’Église sur la Vie Consacrée, l’histoire franciscaine, les saints de la famille franciscaine.

A la fin du noviciat, si le jeune est prêt, il prononce ses premiers vœux, la profession simple pour une durée de trois ans. Il décide de vivre les vœux d’obéissance, pauvreté et chasteté avec d’autres frères pour vivre l’Évangile à la manière de saint François. C’est le premier « oui » !

Le post-noviciat

Après le noviciat, le jeune franciscain donne une plus grande place à la formation philosophique et théologique sans négliger les aspects humains et spirituels. Le chemin de formation conduit à la profession solennelle, le « oui » définitif, l’engagement pour toute la vie. Le « oui » à Dieu pour toujours ne se prend pas à la légère. Il s’agit d’aimer Dieu et ses frères tout le long de la vie. Un projet merveilleux mais qui nécessite une bonne préparation. Le jeune franciscain en formation muscle son cœur pour aimer sans frontières ; il muscle son intelligence pour devenir un apôtre solide ; il muscle son esprit pour respirer Dieu dans sa vie ; il muscle sa joie pour qu’elle soit contagieuse.

Pendant ce temps le jeune est accompagné également par des frères formateurs qui l’aident à discerner le « comment être frère ». En effet, certains frères sont appelés à être prêtres, alors que d’autres ne le sont pas. Chacun a une vocation spécifique.

L’ordination sacerdotale

Pendant la formation initiale, le jeune franciscain discerne également, avec ses formateurs, s’il est appelé au sacerdoce. Être prêtre n’est pas une réussite personnelle ; cela ne donne pas non plus un pouvoir social. Dieu appelle au sacerdoce certains frères pour servir l’humanité et transmettre, par les sacrements, tous les bienfaits spirituels.

Le prêtre est ordonné pour sanctifier, gouverner et enseigner à la manière de Jésus. Un prêtre n’est pas un leader mais un pasteur, comme Jésus (cf. Jn 10).

Articles similaires :

Semaine Vocationnelle à Bruxelles

Tu t’es déjà posé la question de devenir frère franciscain ?😇 Rejoins-nous pour une semaine d’immersion totale au milieu des frères. 😎 Pour les jeunes hommes de 18-30 ans. 💪Contacte-nous sur : bruxelles@franciscains.eu 😇 Du 12 au 17 Avril 2022 🙏

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.