Écoute ta soif !

Écoute ta soif !

« Quand on est jeune, on a toujours soif.La soif révèle un manque à combler :Soif d’une vie extraordinaire et pas médiocre…Soif de santé, de succès, de réussite…Soif d’être aimé et soif d’aimer…Avoir soif pour être désaltéré. »

La vocation franciscaine est une réponse à la soif profonde. Saint François pendant sa jeunesse avait soif d’amour, de gloire et de beauté. Une soif superficielle, émotive. Il avait soif de reconnaissance. Par sa séduction, il disait : « aimez-moi ! »
Ensuite, il grandit et va à l’essentiel. Il a soif de plénitude, de bonheur. Il change. Au lieu de chercher les satisfactions, il cherche le bonheur. Dans sa maturité, il comprend que seul Dieu comble et désaltère. Il plonge dans la bonté et la beauté de Dieu. Il passe du Dieu des « dimanches à la messe », d’un Dieu formel, au Dieu de sa vie. Saint François fait l’expérience d’un Dieu Aimant et Aimable. Son amour n’est pas virtuel, il touche et transforme.
Nous avons tous – et les jeunes du XXIe siècle en particulier – soif de sens, d’amour, de sérénité. Nous cherchons. Parfois nous nous agitons et, enfin, nous trouvons un cœur où nous poser et nous re-poser. La soif provoque des mouvements de recherche : où me désaltérer ? avec qui ? comment ? Dieu offre son Amour pour calmer notre anxiété et nous redonner la confiance.

Tu as soif ? Laisse-toi rejoindre par l’Amour de Dieu. Alors, comme tant d’autres dans l’histoire, tu te poseras et tu combleras ta vie.

 

Source: Vocation Franciscaine